PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DES ANIMAUX

Un avenir vivable et durable pour notre pays

La protection de l’environnement

Comme les éoliennes n’émettent pas de CO2 ni d’autres gaz à effet de serre, elles contribuent à ralentir quelque peu le changement climatique. Les énergies renouvelables et l’environnement sont compatibles en fonction de la nature de la forêt. Comme pour chaque site de parc éolien, les sites forestiers potentiels sont préalablement étudiés avec précision en tenant compte en priorité des intérêts de la protection de la nature. Ainsi, le parc éolien n’a pas d’impact sur les fonctions de la forêt et comme seule une petite surface de 0,2 hectares autour de l’éolienne ne doit pas être boisée, l’exploitation forestière n’est donc guère affectée.  

back-envi

La protection animale

La protection des espèces, le bien-être des animaux et la sensibilisation à l’environnement sont tout aussi importants pour nous que pour vous. Qu’il s’agisse d’un milan royal, d’un chiroptère ou encore même d’un insecte, nous attachons une grande importance à la protection des espèces (menacées) et à la préservation de leurs habitats naturels. Lors de la conception d’un nouveau parc éolien, nous sommes tenus de réaliser des études sur les oiseaux et les chiroptères avant chaque implantation. Si celles-ci s’avèrent positives, le permis de protection de la nature, nécessaire à la construction des éoliennes, est délivré.

Notre objectif est d’installer nos éoliennes en veillant à ce qu’elles n’aient pas de conséquences importantes non seulement pour les riverains, mais aussi pour la faune et la flore.

  • Conception volontairement peu esthétique des zones de pied de mât
  • Minimisation des structures frontalières
  • Arrêt temporaire de l’éolienne après travaux sur le terrain
  • Production de cultures appropriées
  • Création de bandes fleuries en bordure de champ (longueur au moins 500 m, largeur au moins 4 m, distance à l’éolienne au moins 500 m)
  • Définition des algorithmes de coupure
  • Mise en place d’un suivi de nacelle
  • Création d’aides au franchissement (haies) entre massifs forestiers
  • Conception peu attrayante de l’environnement de l’éolienne
  • Création de bandes fleuries en bordure de champ (longueur au moins 500 m, largeur au moins 4 m, distance à l’éolienne au moins 500 m)
  • Création d’emplacements de quartier, par exemple en installant des boîtes à chiroptères
  • Contrôle des zones de dégagement potentielles pour les gîtes des chiroptères
  • Suivi de chantier écologique
  • Création de bandes de haies avec une vaste prairie au milieu

Oekostroum s’engage pour un avenir durable